Les Escales

Souvenirs du désert

 4 min

Chères lectrices, chers lecteurs, 

À l’occasion du lancement de notre nouvelle collection PrimaRosa – Chapitre II, je vous invite à me suivre pour un voyage à l’autre bout du monde. 

Le Sahara, le Gobi ou encore le Kalahari sont les plus grands déserts chauds de la planète et, leur seule évocation, est une véritable évasion. 

Si je vous parle du désert, vous pensez certainement instinctivement – comme moi – à l’espace et à la liberté.

Ce lieu infini où se côtoient les extrêmes. Un paysage qui change constamment au gré des vents. 

Le désert, c’est là où j’ai envie de vous emmener aujourd’hui. 

Vous venez avec moi ? 


Un lieu de poésie

Dans le désert, du matin au soir, le ciel et le sable nous livrent une palette de couleurs chaudes : du rouge, de l’orange ou de l’ocre. 

Dans ces vallées à perte de vue, se forment des montagnes similaires à des vagues. 

Ces dunes – immobiles et inégales – sont striées par les mouvements du vent.

Ici, on a la sensation d’être la première personne sur terre. 


Un lieu de tous les extrêmes

Dans les déserts subtropicaux, il est courant que les températures dépassent les 50 degrés. 

En juillet 1913, Furnace Creek dans le désert de Mojave en Californie – dans la célèbre vallée de la mort – a même vu son thermomètre grimper à 56,7° C, un record mondial.

Depuis, avec l’aide de la technologie, des mesures à 80° C (température du sol) ont été enregistrées dans le désert de Dasht-e Lut en Iran et dans celui de Sonora au Mexique.

Malgré ces températures très élevées en journée, les nuits sont plutôt fraîches dans le désert, et même parfois glaciales ! 

Comment expliquer ce grand écart ? (Attention, c’est le moment SVT). 

Ce passage du très chaud au très froid est dû au fait que le sable est un très mauvais isolant et est, en effet, incapable de retenir la chaleur emmagasinée la journée. 

Dans la journée, le sable fait l’effet d’un miroir et reflète alors simplement la chaleur du soleil. 

À la nuit tombée, les températures chutent fortement, car rien ne peut retenir la chaleur : ni eau, ni dioxyde de carbone – des arbres par exemple – dans les environs.

L’humidité – l’eau en suspension dans l’air – est un autre facteur qui explique ces variations extrêmes. Plus l’humidité est élevée, plus il faut d’énergie pour “chauffer l’air”. 

Les déserts chauds étant très secs, c’est pour cela qu’il fait aussi chaud alors que le soleil est le même partout sur terre. Voilà, vous avez appris quelque chose aujourd’hui ;)

Supporter ces chaleurs est une véritable épreuve pour le corps humain ! 

À ce propos, savez-vous pourquoi on boit du thé bouillant dans ces lieux si arides ? 

Et bien, avec une boisson chaude, la température corporelle augmente, ce qui nous oblige à transpirer et àdonc faire évacuer la chaleur :)


Bédouins et Touaregs : un mode de vie hors du temps

Le désert est un des environnements les plus hostiles de la planète, et pourtant, des peuples s’y sont installés. 

Même si leur sédimentation s’accélère à l’ère moderne, ces peuples ont le désert dans le sang. 

D’ailleurs, on dit que si un Touareg n’a rien pour se repérer, son instinct le guidera toujours dans la bonne direction. 

À leur contact, vous découvrirez l’âme poète des Bédouins (signifiant “nomade arabe du désert”). Il est coutume de raconter des histoires au coin du feu, comme un moyen de garder le souvenir d’un voyage. On connaît tous leur réputation pour leur convivialité et leur sens de l’hospitalité :)


Le son des dunes

En plein désert, on se laisse facilement envelopper par le silence.

Le ciel et le sol semblent communier sans que rien ne puisse subsister, nos pieds s’enfoncent dans le sable chaud, et soudain les dunes se mettent à gronder tel le bruit d’un orage. 

Comme une explosion, ce son est provoqué par une avalanche de sable qui coule sur la face la plus pentue de la dune.

Un son grave, puissant et envoûtant qui résonne jusqu’à 110 décibels (ce qui équivaut au bruit d’un marteau-piqueur) et peut être entendu jusqu’à 10 kilomètres ! 

Peu de dunes dans le monde sont capables de produire ce son, resté longtemps inexpliqué. 

D’ailleurs, Marco Polo, dans ses récits de voyage comparait ces notes aux roulements de tambours de guerre… 


Partez à l’aventure dans le désert 

  • Partez faire du Kitesurf à Dakhla à l’ouest du Sahara. Aussi bien réservé aux débutants comme aux plus expérimentés, ce spot vous fera naviguer au bord des dunes.
  • Passez la nuit dans un camp Bédouin en plein désert pour découvrir leurs traditions culinaires et leur sens de l’hospitalité sans égale ;)
  • Pour les plus modernes d’entre vous, faites une balade en buggy. Faciles à manier, vous pourrez dévaler à toute vitesse les vastes étendues de sable. 
  • Découvrez le désert depuis le ciel en montgolfière au coucher du soleil : une expérience que vous n’êtes pas prêt d’oublier !
  • Enfin, pour les plus sportifs – et un peu fous – d’entre vous, prenez le départ du marathon des sables : 250 km à parcourir en 6 étapes et en autosuffisance en plein cœur du Sahara. Bon courage :)

Les déserts sont des lieux fascinants qui appellent avant tout à la contemplation. Lorsqu’on y va, on se déconnecte, on est plongé dans un monde totalement hors du temps. 

Ça donne envie n’est-ce pas ? 

Pour conclure cet article, je vous laisse avec cette pensée et à ces quelques mots d’Antoine De Saint-Exupéry : 

“J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant, quelque chose rayonne en silence…” 

À très bientôt, 

2 Commentaires

  • VERSINI
    17 mars 2022 à 18h53

    Très belle gamme et un site très bien merci pour votre compréhension et écoute et confiance continuez bonne journée à bientôt

    Répondre
    • Responsable Éditoriale
      18 mars 2022 à 17h44

      Merci pour votre message ! Nous sommes ravis que ça vous plaise :)

      Répondre

Laisser un commentaire